La créatrice

portrait-Virginie-Millefiori

Bonjour 🙂 Je m’appelle Virginie, je crée des bijoux féminins et colorés pour celles qui aiment affirmer leur style original et joyeux tout en subtilité. Je les aide à apporter la touche finale à leur tenue tout en leur donnant confiance en elles et surtout le sourire!

Mes bijoux sont tous confectionnés avec soin dans mon atelier New-Yorkais de manière éco-responsable. Mes designs ont été mis en avant sur un large éventail de publications internationales: Lucky, Instyle, Time Out NY, USA Today, sur diverses plateformes en ligne et blogs mode réputés et j’ai aussi éte interviewée pour parler de mon parcours de créatrice entrepreneuse expatriée pour le journal de 20h sur France2 et sur BFM business.

Lorsque je ne suis pas en train de faire des bijoux ou de les mettre en scène pour mes photos sur mon compte Instagram, vous pouvez me trouver en train de danser comme une folle dans mon studio ou de découvrir le monde, toujours une tablette de chocolat noir dans mon sac à dos, les yeux grands ouverts en quête d’arcs en ciel et d’inspirations qui se transformeront un jour en bijoux!

J’aimerais rester en contact avec vous et vous faire découvrir mes nouvelles collections ainsi que mes offres spéciales, si vous êtes partant(e) rejoignez-moi ici:

Qui suis-je?

Je suis Virginie, une créatrice de bijoux française installée à new York depuis 2010. J’ai commencé à collectionner des bijoux depuis toute petite et ce n’est qu’en 2005 à Paris que j’ai commencé à inventer et fabriquer les miens. Je suis convaincue que porter un bijou original et coloré a le pouvoir de non seulement illuminer votre tenue mais aussi votre manière d’appréhender la journée et de vous faire briller.

Comment ai-je commencé à fabriquer des bijoux?

Aussi étonnant que cela puisse paraître j’ai en fait commencé à créer des bijoux pendant mon école d’ingénieur! Après mes années de prépa scientifique, les heures de mon enfance passées à dessiner ont commencé à me manquer. Je suis rapidement devenue la présidente de l’assez peu populaire “club dessin” de mon école, l’ESPCI. J’y passais mes week-end à peindre des reproductions de Chagall ou Picasso tout en écoutant la radio. Un jour, j’ai trouvé dans la salle de dessin une boîte de vieilles puces électroniques qui, selon moi, ressemblaient surtout à des mille-pattes de l’espace! J’ai donc créé des mini-mondes pour ces mille-pattes à partir de tissu, de pâte Fimo et de peinture. L’un de ces mille-pattes est toujours en vie à ce jour et réside sur le bureau de mon mari à son travail. En faisant les petites compositions pour les puces électroniques à partir de pâte Fimo, j’ai appris de nouvelles techniques, suivi des tutoriels et suis devenue complètement accro à ce matériau. J’ai alors commencé à fabriquer de petites compositions colorées qui sont rapidement devenues des broches et des bagues que j’ai montré à des boutiques, offertes à mes amies et puis j’ai participé à ma première exposition de créateurs à Paris, en mai 2005. Pendant les premières années j’ai d’abord été connue principalement pour mes bagues en forme de petits biscuits Lu croqués et mes colliers orchidées en volume avec dégradés de couleurs, mais je rêvais déjà d’apprendre à travailler le métal comme une “vraie” bijoutière. J’ai alors réalisé mon souhait en prenant des cours du soir à l’école Boulle et suis immédiatement tombée amoureuse du travail artisanal et de la bijouterie classique.

D'où vient le nom de la marque?

Comme expliqué plus haut j’ai commencé à créer des bijoux avec de la pâte polymère et l’une des techniques les plus répandues pour travailler ce médium est celle du “millefiori”. En italien cela signifie “mille fleurs”, c’est un en effet un procédé  de décoration qui était utilisé sur le verre vénitien et qui ressemble à un pavage d’une multitude de petites fleurs sur une surface. J’ai visité les ateliers des artisans verriers à Murano, d’où le Millefiori est principalement originaire, et j’ai été très impressionnée par la méticulosité de leur travail qui est aussi importante au mien. Pour vous donner une idée, voici ci-dessous un exemple de perles de Millefiori en verre à gauche et d’une de mes premières créations utilisant cette technique à droite.

millefiori beads

millefiori polymer clay necklace

 

Pour ma première exposition parisienne en 2005, j’ai dû remplir la case “nom d’artisite” et comme mon prénom est Virginie et que la technique principale que j’utilisais à l’époque était le Millefiori je me suis dit que cela sonnait bien et j’ai écrit “Virginie Millefiori”. Depuis, j’ai complètement changé de matériau de prédilection et ne travaille que le métal mais je garde ce tout premier nom d’artiste qui a donné jour à ma petite marque, en hommage à cette technique artisanale chère à mon coeur.

23 faits un peu bizarres à mon sujet

  1. J’ai donc un nombre fétiche, c’est 23, ne me demandez pas pourquoi c’est comme ça.
  2. Je suis née un 2 Mai, je suis donc bien taureau et je vous le confirme, têtue 😉
  3. Je suis insectophobique, j’ai spécialement horreur de tous les insectes volants.
  4. Les premières phalanges de mes index sont étonnament courtes.
  5. Je suis complètement accro au chocolat noir et ne fais rien pour me soigner.
  6. Je suis extrêmement empathique donc svp si vous devez m’annoncer une nouvelle, faites en sorte que ce soit plutôt une bonne, et ne m’invitez pas à aller voir ce film triste au cinéma ou vous allez rapidement trouver avec une pile géante de mouchoirs assise à côté de vous.
  7. Je marche vraiment super vite, quelqu’un m’a dit l’autre jour que je marchais comme si je mesurais 1m95 (et je fais mon petit 1m61).
  8. J’aime toutes sortes d’animaux (à l’exception des insectes bien sûr) et je suis outrageusement câline avec eux, un peu comme Mafalda vous voyez.
  9. Les seuls sports que je supporte de regarder à la télévision sont le patinage artistique et la danse sur glace (ne me jugez pas svp).
  10. Avant je parlais allemand couramment (fille de deux anciens profs d’allemand) mais j’ai quasiment tout perdu faute de pratique ces 10 dernières années.
  11. Je ne sais pas fumer et je ne fumerai pas de toute façon (si si je suis toujours bien française).
  12. Je connais et peut réciter par coeur tout le film Disney Alice au pays des merveilles (auto-brainwashée depuis mon plus jeune âge).
  13. J’ai une chance assez déroutante aux jeux de société et à la plupart des jeux en réalité, ne me détestez pas.
  14. Je suis un peu obsessionnelle avec les nombres. Je me souviens par exemple du compteur exact de la voiture de mes parents à certains moments de mon enfance.
  15. J’ai arrêté de ronger mes ongles le 7 janvier 2013 et je tiens toujours bon!
  16. J’ai essayé de prononcer un milliard de fois le mot espagnol “ferrocarril” et je suis définitivement incapable de rouler les R.
  17. Mon fruit préféré est une framboise sucrée et acidulée.
  18. Le bout de mon nez me démange souvent, je ne sais pas pourquoi et j’ai ce tic de le gratter depuis toujours.
  19. Mon mari et moi avons habité dans 7 appartements différents, d’abord à Paris puis à New York.
  20. Quand j’étais petite je voulais ou bien devenir prof de danse ou bien coiffeuse spécialiste en tresses.
  21. À l’école je courais toujours plus vite que tout le monde, garçons compris.
  22. Je déteste mais alors je déteste l’odeur de la Javel, in-su-ppor-ta-ble.
  23. J’ai regardé tous les films d’horreur beaucoup trop jeune et du coup je suis persuadée qu’un requin va me manger quand je nage dans n’importe quel point d’eau (pas fan des lignes noires au fond de la piscine non plus) et j’imagine que le vendeur de glace dans sa petite camionnette avec la musique flippante est en fait un clown serial killer (si vous avez le numéro d’un bon psy je suis preneuse…).